Biochimie et biotechnologies

---- Accueil --- Préambule --- Cellule --- Biochimie-Matériaux --- Protéines ---- Protéomique--- Enzymes, enzymologie --- Biologie-moleculaire & Genie-genetique --- Visualisation-moléculaire-Rastop-JMOL--- Biotechnologies-applications --- Techniques --- Takween supports --- QCM-Exercices-Examens-Concours --- Concours de Médecine et Médecine dentaire --- Concours de Pharmacie --- Liens-utiles --- Etudiants-Etudes --- --- Annonces -- --- Newsletter --- E-books --- Contact

Takween. Bulletin d'information, Septembre 2010
تكوين. رسالة إخبارية لشهرشتنبر 2010

Ce bulletin d'information (Takween-Newsletter) discute de plusieurs sujets dont 1/ la communication des Sociétés savantes au Maghreb avec leurs environnements, 2/ Les places qu'occupent les Universités du Maghreb dans le classement mondial cybermetrique, établit par CSIC, Espagne et 3/ la préparation de la transition secondaire-supérieur pour accéder à l'enseignement universitaire.

Takween Newsletter
(Inscription, désinscription)


Recherche rapide dans ce site et les sites liés de l'auteur (Fr, Ar, Eng) - بحث سريع في هذا الموقع و المواقع المرتبطة للمؤلف:

Les Sociétés savantes au Maghreb. Sont elles communicatives avec leurs environnements ?
Les sociétés savantes sont des associations regroupant des spécialistes dans des disciplines données. L'impact des sociétés savantes se mesure par leur champ de communication avec son environnement. La langue joue un rôle important dans ce processus. A l'échelle du Maghreb, les sociétés savantes sont peu communicatives avec leur environnement local. Ceci peut être démontré par la quantité d'information en langue maternelle qui est presque absente. Cet état des lieux laisse poser plusieurs questionnements sur la responsabilité des différents acteurs dans ce monde associatif.

هل الجمعيات المعرفية المغاربية متواصلة مع محيطها ؟

منذ القدم و المجتمع المدني يلعب دورا مهما في نشر المعرفة و الوعي، زيادة عما تقوم به الجامعات و المعاهد الحكومية. و يتأتى ذلك من خلال عمل الجمعيات المعرفية (Sociétés savantes) التي تظهر هنا و هناك ممثلة لشتى التخصصات العلمية. و لكون النظام الأساسي الذي يحكم أغلبية الجمعيات لاتطاله مبدئيا بيروقراطيات و يعتمد في الأصل العمل التطوعي، تكتسب الجمعيات شهرة و تعاطفا أكثر من لدن المجتمع ككل. أغلبية الجمعيات تمثل مجتمعات بلدانهاالأصلية حتى أنها تعتمد لغة البلد كأداة للتواصل مع المجتمع الذي كونها.  و كم كنت محرجا لكن في نفس الوقت متفهما لكوني لم أتمكن من معرفة كل محتويات المواقع الإلكترونية للكثير من الجمعيات المنحذرة من الدول الغربية المتقدمة و ذات الشأن العلمي المعترف به، لا لشيء إلا لأنها تتواصل بلغتها و التي لا دراية لي بها. في الأخير استنبطت أن هذا شأن كل الدول السائدة و التي خطت خطوات كبيرة في طريق التنمية و التقدم. هل هذا ينطبق على بلدان مغربنا العربي ؟. مع الأسف،  لا شيئ من كل هذا.

نسبة تتجاوز 75  في المائة من المواقع الإلكترونية للجمعيات المعرفية المغاربية لا تتوفر على محتوى آخر من دون الفرنسية

 بزيارتك للمواقع الإلكترونية للجمعيات المعرفية بالجزائر تجد نفسك في كون أغلبيتها، إن لم نقل كلها، مفرنسة المحتوى من دون أن تعطي و لو ملخص واحد بلغة الأم لصفحتها الرئيسية. لا ينطبق هذا فقط على الجزائر بل هو شأن المغرب و موريتانيا و تونس، ليبقى التسائل هل مجتمعات هذه الأقطار ولدت مفرنسة ؟ و ما هي جدوى جمعيات معرفية بدون تواصل مع مجتمعاتها. ألا يحق للمجتمع أن يقاضي جمعياته و مؤسساته لحرمانه من المعرفة ؟ ألايدرك علماء و مثقفوا المغرب العربي دورهم في النهوض بمجتمعاتهم ؟

أغلب الجمعيات المعرفيةالليبية تظهر تواصلا باللغة العربية من خلال مواقعها الإلكترونية        

اعتمادا على محتويات المواقع الإلكترونية، تبقى ليبيا القطر المغاربي الوحيد الذي يظهر تواصلا معرفيا بلغته الأم، العربية. هل كان للمستعمر الإيطالي و الفرنسي مناهج سحرية مختلفة لترسيخ لغته في مستعمراته ؟

Sociétés savantes au Maghreb

كيفما كان الوضع، تبقى للحكومات المتتالية و المجتمعات المدنية (بما فيها المثقفون و العلماء) مسؤولة قبل كل شيئ. و الغريب في الأمر أن الكثير من مثقفي المغرب العربي يقيسون تقدمهم و تقدم جمعياتهم بمدا التعلق  بلغة الآخر و ابتعدهم عن لغة المجتمع و متطلباته. هكذا يعطون صورة غالطة عن الواقع.

من المجدي التفكير مستقبلا في خلق جمعيات معرفية مغاربية للدفع بالتفكير الموحد في مشاكل المغرب العربي العلمية و الثقافية و التي هي نفس المشاكل. لقد سجل عقد السبعينات بعض المحاولات في هذا الإطار على غرار إنشاء المؤتمر الطبي المغاربي في1971 و الذي كان مسبقا عبارة فقط عن أيام مغاربية للجراحة الطبية.  التواصل بلغة المجتمع لا يعني قطعا الانغلاق على العالم الخارجي، بل استقطاب العلوم و المعرفة و ايصالها للمجتمع ليستفيد منها.


Quelles leçons à tirer du classement CSIC des différentes Universités au Maghreb

Le classement cybermetrique des Universités du monde est réalisé par CSIC (Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique) en Espagne. Il est fondé sur les données en matière d'enseignement et d'activités scientifiques que les Universités du monde mettent en ligne sur le réseau Internet. Ce travail relève de la cybermetrie. Il vaut ce qu'il vaut, mais on peut en tirer des informations refletant les activités des différentes Universités dans tous les continents. Pour en savoir plus, vous n'avez que visiter le lien web correspondant (http://www.webometrics.info).


Universites au Maghreb

La situation de Juillet 2010 permet de ressortir des comparaisons à tous les niveaux.

Bien sûre, Ce sont les Universités Américaines, dont l'Université de Harvard (USA) en premier, qui détiennent les premières places dans le monde. La position 'Top Europe' revient à l'Université de Cambridge en Angleterre qui occupe le rang mondial 22. 'Top Asie' revient à l'Université de Tokyo, Japon (rang 51 mondial) avec, comme même, une 8e. place pour l'Université du Roi Saoud en Arabie Saoudite. La position 'Top monde Arabe' est occupée par 4 Université de l'Arabie Saoudite (http://www.webometrics.info/).

Le Maroc (pays du Maghreb) est classé 23 et 25 avec les Universités Al Akhawayne et Cadi Ayyad, respectivement. La liste 'Top Afrique' est occupée successivement par l'Afrique du Sud, l'Egypte, Uguanda, Sénégal, Soudan et Maroc.

Situation au Maghreb: Le classement des Université de la Libyie (http://www.webometrics.info/rank_by_country.asp?country=ly), place l'Université de Garyounis en premier (rang mondial 6681) devançant l'Université Sebha (rang mondial 10728) et l'Université de Misurata 7 Octobre (rang mondial 11593). Le classement des Universités d'Algérie place l'Université Abou Bekr Elkaïd de Tlemcen (rang mondial 3207) devant l' Université Mentouri de Constantine (rang mondial 3853) et l'Université de Batna (rang mondial 4658). Le clasement des autres Universités de l'Algérie est disponible sur le lien web: http://www.webometrics.info/rank_by_country.asp?country=dz. Quant aux Université de la Tunisie, on trouve en tête l'Université virtuelle de Tunis (rang mondial 4349) suivie de l'Ecole Supérieure de Communications de Tunis (rang mondial 5859) et l'Université Centrale Privée d'Administration des Affaires et de Technologie (rang mondial 7569). Le classement des autres universités de la Tunisie: http://www.webometrics.info/rank_by_country.asp?country=tn. Le classement des Universités au Maroc est marqué par Al Akhawayn University à Ifrane (rang mondial 2904) suivie de l'Université Cadi Ayyad à Marrakech (rang mondial 2996) et l'Université de Rabat (rang mondial 3750). Le classement des autres universités du Maroc: http://www.webometrics.info/rank_by_country.asp?country=ma . En Mauritanie, le classement cybermétrique sort l'Université de Nouakchott en rang 6518 mondial (http://www.webometrics.info/rank_by_country.asp?country=mr).

A croire ce classement par le Conseil de recherche scientifique en Espagne, les Universités au Maroc occupent la première place au Maghreb suivies des Université de l'Algérie, Tunisie, Libyie et Mauritanie. Je ne dis pas plus sur la situation par pays dont les données figurent dans le même site. Ce classement cybermetrique témoigne plus ou moins sur les efforts que déploient les Universités sur le plan de la communication avec le monde extérieur à travers l'outil 'Internet'.


Préparation de la transition secondaire-supérieur pour accéder à l'enseignement universitaire
Il est vrai que lorsqu'on a le bac, de nouveaux horizons s'ouvrent devant nous, en particulier l'accès à l'Université et affronter, ainsi, un autre environnement, différent du lycée. Mais, il n'y a pas que le 'biotope' qui change, il y a aussi tout un contexte d'apprentissage dont la langue qui ne sont plus les mêmes entre le lycée et l'Université, surtout dans le domaine des sciences. Si nous focalisons sur l'enseignement supérieur au Maroc, nous nous retrouverons dans une situation relativement complexe et qui mérite une vraie préparation de la transition secondaire-supérieure. Même si la charte nationale d'éducation et de formation de 1999, stipule l'utilisation de plusieurs langues dans le système des modules, la langue d'apprentissage dans les sections scientifiques reste le français. Les nouveaux étudiants se trouvent face au problème de la langue. D'ailleurs, les pédagogues se posent la question s'il est nécessaire de changer de langues entre le secondaire et le premier cycle universitaire, surtout que la majorité des contenus des programmes des deux premières années de la Faculté ont été déjà réalisés dans les dernières années du secondaire. Lorsque l'étudiant se rend compte de cette redondance, il devient de son droit de connaître la version arabe du programme d'enseignement en premier cycle universitaire. Souvent, les Enseignants-chercheurs ne peuvent rendre service aux étudiants sur cette question, sachant qu'ils n'étaient pas formé en Arabe ou qu'ils n'avaient pas subit de recyclage pour la langue. Aussi, le manque flagrant dans l'édition d'ouvrages scientifiques en arabe est une des causes principales dans la dégradation de l'apprentissage aux lycées et aux Universités. L'autoformation et le 'e-learning' ne sont pas encore dans des situations meilleures.

transition entre lycées et universités

La production de supports multimedia adaptés au système d'enseignement et la mise à disposition de formations convenables sur le réseau internet sont rares et montrent que le chemin est encore long pour arriver à instaurer une autoformation satisfaisante.

Si nous focalisons sur l'enseignement de la Biochimie et des Biotechnologies dans notre système universitaire, nous nous rendrons compte qu'une grande partie a été déjà traitée dans le secondaire en Arabe (production d'énergie (ATP) et glycolyse, biologie moléculaire de la réplication, transcription et traduction de l'information génétique, transformations génétiques, ....). Afin d'informer les lecteurs sur les nouveautés relatives à l'édition d'ouvrages scientifiques dans le cadre de la préparation de la transition secondaire-supérieur, il est à noter la sortie au mois de juin 2010 d'un livre (+ support CD) en Arabe traitant des sujets biochimiques visant l'amélioration des programmes des sciences de la vie de l'enseignement secondaire. L'ouvrage, dans sa première édition et rentrant dans la préparation de la transition secondaire-supérieure, est intitulé 'des sciences naturelles aux sciences des molécules et Biochimie'.

Maghreb. Sociétés savantes, cllassement des universités, transition avec supérieur

Transition secondaire-supérieur

Il comporte plusieurs sections comme le montre son sommaire. Le pourquoi de cet ouvrage est expliqué par son auteur par plusieurs raisons, dont un manque flagrant dans l'édition d'ouvrages scientifiques en arabe et l'incitation à l'autoformation à domicile à l'aide des outils informatiques (l'ordinateur, en particulier). L'ouvrage tend à introduire de nouvelles méthodes d'enseignement des sciences de la vie et de la biochimie.


Manifestations scientifiques
Annonces, toutes catégories

Sciences de la vie


Si vous désirez participer dans le contenu de ce bulletin d'information, envoyer votre article à l'adresse infos(at)takween.com
- -
Maghreb. Sociétés savantes, cllassement des universités, transition avec supérieur