Biochimie et biotechnologies

---- Accueil --- Préambule --- Cellule --- Biochimie-Matériaux --- Protéines ---- Protéomique--- Enzymes, enzymologie --- Biologie-moleculaire & Genie-genetique --- Visualisation-moléculaire-Rastop-JMOL--- Biotechnologies-applications --- Techniques --- Takween supports --- QCM-Exercices-Examens-Concours --- -- Concours de Pharmacie --- Liens-utiles --- Etudiants-Etudes --- --- Annonces -- --- Newsletter --- E-books --- Contact

Takween. Bulletin d'information, Juin 2011.
تكوين. رسالة إخبارية لشهريوليوز 2011 

Ce bulletin d'information (Takween-Biochimie-Newsletter) relate 1/ Vers un système éducatif performant au Maroc et au Maghreb. Echos d'un débat sur la transition entre le secondaire et le supérieur, 2/ Lectures dans le les programmes des sciences de la vie (Sciences naturelles) du secondaire au Maroc, 3/ La préparation de la transition secondaire-supérieur et le module 'langues et communication' et 4/ Le E-learning et les xamens en ligne.


Vers un système éducatif performant au Maroc et au Maghreb. Echos d'un débat sur la transition entre le secondaire et le supérieur.

De nos jours, la baisse du niveau de la formation, que ce soit au secondaire qu'au niveau des universités, est souvent à l'ordre du jour dans les discussions menées entre familles, dans la société et les établissements d'enseignements secondaire et supérieur. La Société perçoit cela à travers les difficultés des élèves et étudiants à exprimer leurs idées par écrit et oralement sur des sujets généraux ou portant sur leurs domaines de formation. Certains jugent qu'il s'agit d'une crise linguistique liée à la communication, d'autres parlent plutôt d'un manque flagrant dans le savoir et le bagage culturel, en comparant leurs situations d'une époque passée (glorieuse pour eux !) par rapport à la situation actuelle. Certes, on parle trop, on râle trop mais sans avancer de propositions pour corriger le mal! Certains vont même jusqu'à la déclaration qu'il s'agit d'un faux problème, car ceux qui portent des jugements, actuellement, ne seront jamais contents d'un système d'enseignement qui est complètement différents de celui de leurs générations où le Maroc et les pays du Maghreb vivaient encore sous le protectorat et le colonialisme. Aussi, certains se demandent pourquoi nos étudiants reussissent bien leurs études à l'étranger?, cela ne reflète -t-il pas une bonne santé de notre système éducatif? Quels sont les changements qui ont accompagné la transition entre l'ancien système d'enseignement et celui vécu actuellement, après l'indépendance du Maghreb ?

Maghreb. Système éducatif

On pense bien qu'avant tout, c'est la langue d'enseignement qui est passée du Français à l'Arabe, surtout au niveau du secondaire. Ces pays n'ont pas le choix d'une autre langue que l'Arabe (pour l'instant) pour communiquer au sein de leurs sociétés. Donc, il n'est pas du tout imaginable de proposer l'ancien système (francophone) comme alternative pour résoudre les problèmes du système de formation et d'éducation au Maghreb. Le maghrébin de l'indépendance qui a été formé dans le système d'enseignement actuel ne voit pas le problème du même œil que celui qui était formé dans le système des années soixante dix et avant. Aussi, celui qui a fait l'effort de se reconvertir du Français en Arabe pour rentrer dans le système, porte un jugement différent. Il y'a une chose sur laquelle la communauté maghrébine reste d'accord. C'est l'amélioration (qualitative surtout) du système actuel et l'ouverture aux langues étrangères dont l'Anglais (avant tout) et le Français. Actuellement, on parle beaucoup de la nécessité d'une bonne préparation de la transition entre un enseignement secondaire en Arabe et une formation supérieure ouverte aux langues étrangères universelles sans négliger l'Arabe. Même si la responsabilité est partagée, le corps enseignant est plus que jamais sollicité pour réussir cette transition. Il ne s'agit pas de culpabiliser les nouveaux arrivants aux établissements supérieurs. Ce n'est pas de leur faute ! il s'agit plutôt de valoriser les acquis scientifiques et linguistiques des étudiants du secondaire qui ne font souvent que reprendre en Français des programmes déjà enseignés en Arabe dans le secondaire. L'effort du corps enseignant doit concerner l'édition de supports multilingues incluant la langue Arabe (livres, polycopiés, supports multimédia, …) et l'instauration de modules en Anglais dans les derniers semestres de la licence et du Master. Ceci permet de préparer les étudiants aux créneaux de la recherche scientifique qui se fait en Anglais. N'oublions pas que les 'Universités anglophones' ont toujours occupé les premières places dans tous les classements effectués à l'échelle mondiale (qu'en est-il pour les universités du Maghreb ?).


Takween Newsletter (liste des bulletins d'information)


Recherche rapide dans ce site et les sites liés de l'auteur (Fr, Ar, Eng) - بحث سريع في هذا الموقع و المواقع المرتبطة للمؤلف:


البحث بلغات مختلفة يمكن من ولوج مصادر المعلومات المتنوعة و بلورة المفهوم الشامل

Recherche rapide dans ce site et les sites liés de l'auteur (Fr, Ar, Eng) - بحث سريع في هذا الموقع و المواقع المرتبطة للمؤلف:


sciences naturelles, matériaux biologiques de base

L'aspect qualitatif des programmes d'enseignement et les démarches pédagogiques adéquates restent les pièces maîtresses de l'amélioration du système éducatif.

Si on consulte les programmes des sciences de la vie des sections scientifiques du secondaire, on se rend compte qu'ils sont de contenus très riches et diversifiés avec des illustrations convenables. Néanmoins, la quantité et la diversité des supports ne résoudront pas à elles seules le problème de la baisse du niveau dans la formation. L'aspect qualitatif des programmes d'enseignement et les démarches pédagogiques adéquates restent les pièces maîtresses de l'amélioration du système éducatif.

Dans ce bulletin d'information, Je voudrais porter une lecture critique du programme des sciences de la vie du secondaire, en particulier dans la partie 'du gène à la protéine' et la relation structure-fonction des macromolécules. Parlons d'un exemple concret concernant la drépanocytose (anémie falciforme). Il s'agit du produit d'une mutation de l'cide aminé Glu6 en Val6 sur la chaîne béta de l'hémoglobine (structure alpha2-béta2), cette protéine du sang, spécialisée dans le transport de l'oxygène dans un organisme vivant. Cette substitution de l'acide glutamique par la valine entraîne un disfonctionnement dans le transport de O2 se traduisant par une anémie, appelée anémie falciforme (Sickle cell disease, en anglais) ou drépanocytose. L'anomalie est reconnue par une migration faible de l'hémoglobine (vers l'anode, +), suite à une analyse par électrophorèse. Souvent les élèves ne comprennent pas cela, car les ouvrages en Arabe n'illustrent pas suffisamment les propriétés physico-chimiques des protéines liées à leur structure primaire en acides aminés et dont on peut distinguer l'ionicité (التأين), la polarité (القطبية), la taille (الحجم) et la forme (الشكل). La valine est un acide aminé hydrophobe qui, en remplaçant l'acide glutamique (Glu6) dans la chaîne béta, permet de créer un 'point de collage' avec la chaîne alpha d'une autre molécule (à travers les acides aminés hydrophobes Phe85 et Leu88). Il s'agit d'une interaction hydrophobe. Cette liaison répétitive est responsable de la polymérisation des molécules mutées et de la déformation des hématies. Pour bien comprendre cette relation structure-fonction pour l'hémoglobine, les élèves sont appelés à télécharger l'hémoglobine dimère (format pdb 1HBS) et l'étudier en détail grâce aux programmes JMOL et Rastop.

hémoglobine. Drépanocytose


Le module 'langues et communication' instauré dans les programmes d'enseignement de la première année universitaire, n'a pas montré son efficacité dans l'amélioration du niveau scientifique des étudiants.

Au Maroc, l'enseignement des sciences dans les Facultés des sciences est encore assuré complètement en Français, malgré les recommandations de la charte nationale d'éducation et de formation mise en place au Maroc en 1999, stipulant que des modules peuvent être enseignés par différentes langues. Devant la 'récalcitrance' au changement manifestée par les Enseignants-Chercheurs (formés en Français, dans la majorité), le seul effort qui a été entrepris par les université Marocaines pour minimiser le 'choc linguistique' résultant du changement de la langue d'enseignement entre le secondaire (en Arabe) et le supérieur (en Français) est l'instauration d'un module 'langues et communication'.

Les différentes évaluations et avis émis sur ce point convergent vers la conclusion que ce module n'a pas montré son efficacité sur l'amélioration du niveau scientifique des étudiants. Je ne pense pas qu'en apprenant à un étudiant ce qu'une phrase affirmative ou interrogative, par exemple, va améliorer ses connaissances en biologie, géologie, physique, chimie et mathématiques.

Je pense plutôt à un module 'langues et communication' qui s'adresse spécifiquement à un étudiant en biologie, un étudiant en géologie et ainsi de suite. Même s'il faut compter sur plusieurs formateurs, les contenus de ce module doivent être adaptés à chaque discipline, avec recommandation d'inclure des lexiques Arabe-Français-Anglais dans tous les supports pédagogiques…

L'utlisation de différentes langues (arabe, français et anglais) dans l'enseignement des sciences à l'Université au Maroc est une des propositions qui va permettre d'exploiter les acquis linguistiques et le savoir accumulé au secondaire par les élèves. Plus que jamais, une préparation de la transtion entre l'enseignement secondaire la formation au supérieur devienne urgente...……...M. Baaziz (Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc)...


E-learning. Examens en ligne

Avec les effectifs élevés que connaissent plusieurs Etablissements d'enseignement supérieur au Maroc et les Faculté des sciences en particuliers (Etablissements à accès ouvert), le système modulaire a du mal à être appliqué. L'évaluation par contrôles continus étalés sur tous les semestres, reste loin d'être applicable. Les examens sont organisés, comme on le faisait dans l'ancien système où les sessions des contrôles sont réalisées de façon collective, après la fin des enseignements. Même si la charte nationale d'éducation et de formation stipule l'utilisation des moyens d'information et de communication dans le système éducatif, nous ne pensons pas que ces outils sont suffisamment utilisés dans la formation. Plusieurs universités ont adopté le 'e-learning' (enseignement à distance) comme moyen de formation universitaire. Toutes les activités d'enseignement (cours, travaux et examens) sont gérées par le même procédé. Pour les examens, ils peuvent se faire en ligne à partir d'une salle informatique sur le campus. Ici, on donne l'exemple d'une université du Liban ; l'Université Saint-Joseph. Une étude réalisée sur l'enseignement à distance (Malek, 2010, Doctotat d'Université, Rouen, France) a rapporté que l'Université Saint-Joseph de Bayrouth, Liban (Université privée fondée en 1875) a eu l'expérience d'organiser les examens en ligne : 'dans une salle de 74 places, chaque étudiant est examiné devant un ordinateur quasiment isolé. Les surveillants placent les étudiants suivant une liste aléatoire. Ensuite, les étudiants se connectent sur WebCT. Ils reçoivent un mot de passe qui leur permet d'accéder à l'examen'. Reste à détailler le rôle des assistants techniques et les conséquences que les pannes pourront entraîner.

Enseignement, formation à distance. Examens

Durant l'examen en ligne il est probable de rencontrer trois genres de problèmes: un problème de connexion, un problème de blocage du matériel informatique, un problème de blocage du logiciel. Pour être réglé, ce genre de problème requiert au minimum cinq minutes de travail pour les assistants techniques, ce qui engendre un stress supplémentaire au stress de l'examen. Cependant, plusieurs étudiants ont indiqué que les blocages des ordinateurs sont devenus moins fréquents. En moyenne, un seul ordinateur est bloqué tous les quatre examens. Ils ont également mentionné la facilité de donner sa réponse en un simple clic au lieu de rédiger de longs paragraphes !

Au Maroc, les effectifs des nouveaux arrivants aux différentes Facultés enregistrent des augmentations d'une année à l'autre. Rien que pour cette année (2011), le nombre de postulants à l'examen du Baccalauréat a enregistré une augmentation d'environ 14% (382 milles candidats). Les candidatures des sections littéraires sont au nombre de 164.997, contre 217.183 pour les filières scientifiques et techniques, soit respectivement 43,17% et 56,83% de l'ensemble des candidatures. Dans certaines Facultés, on a déjà commencé à revoir le nombre de contrôles a faire passer au étudiants des premiers cycles universitaires. Certains proposent même d'annuler les travaux pratiques pour la première année des Facultés des sciences. Où allons nous avec tout cela ?!. Il est temps de faire appel à l'outil informatique pour participer à la gestion d'un 'enseignement de masse'. .........M. Baaziz (Université Cadi Ayyad).

Manifestations scientifiques

Annonces, toutes catégories


Si vous désirez participer dans le contenu de ce bulletin d'information, envoyer votre article à l'adresse infos(at)takween.com


Maghreb. Sociétés savantes, cllassement des universités, transition avec supérieur

- -,